À l’occasion de la sortie de son deuxième ouvrage intitulé « Renaître » (en vente à la Fnac et sur le site Amazon), Nathalie Koah, personnalité et entrepreneure camerounaise, a démarré sa campagne de promotion et c’est à Abidjan que la jeune femme a temporairement déposé ses bagages. Après plusieurs promos en radio et télé, c’est avec ses fans qu’elle souhaite passer du temps, ce samedi 9 novembre à la Fnac du centre commercial Cap Sud, à partir de 15h.  Au programme : rencontres, échanges, ventes et dédicaces.

Nathalie Koah prévient: « Ce livre ne revient pas sur l’histoire que vous connaissez déjà et sur laquelle je me suis suffisamment exprimée ». Comme elle l’a plusieurs fois clamé sur ses réseaux sociaux, la jeune femme ne souhaite plus qu’on lui colle l’étiquette d’ex-copine de…

Si bon nombre de ses lecteurs s’attendaient à un « Revenge Porn II » (suite de Revenge Porn – Foot, sexe, argent, son premier ouvrage dont la publication avait été interdite par le tribunal de grande instance français le mardi 16 janvier 2016 (mais dont le contenu avait largement fuité sur la toile), il n’en est rien, poursuit-t-elle.

Nathalie Koah déclare avoir tourné la page et évolué depuis cet épisode qui l’a projeté sous le feu des projecteurs. La jeune fille est désormais femme, mère de famille et précise au sujet de ce deuxième livre qu’ « Il ne dresse pas le portrait d’une femme devenue parfaite et sans reproche après les errements de sa jeunesse. Il ne donne aucune leçon d’aucune sorte. Je n’ai pas la réponse à tout. Il n’a qu’une seule ambition : partager la vie d’après » précise-t-elle. Nathalie Koah désire à présent vivre loin du scandale et se construire une nouvelle image, une nouvelle vie, indépendamment de celui qui l’a fait connaître.

Les premiers lecteurs assurent que ce deuxième ouvrage contient tout de même des passages croustillants, comme celui dans lequel la « NK nationale » revient sur sa rencontre avec le père de sa fille, une rencontre qui a fait grand bruit. L’auteure quant à elle, explique s’être construite sur ses expériences passées et regarde désormais vers l’avant. Heureuse dans sa nouvelle vie, c’est bien ce qu’on peut lui souhaiter.

Manuela Pokossy-Coulibaly

7info.ci

Scroll to top